limbes
lutins
sigma
untitled

Azunis Trisla

valion
espaces

Flux RSS Facebook Twitter Deviant Art My Space

Images par StudioM6

Choix du chapitre

Présentation
001
002
003
004
005
006
007
008
009
010
011
012
013
014
015
016
017
018
019
020
021
022
023
024
025
026
027
028
029
030
031
032
033
034
035
036
037
038
039

nouvelle


Dans une petite pièce sont attachés face à face sur deux chaises métalliques deux hommes qu’une table métallique elle aussi sépare. Cette pièce ne contient qu’un simple néon au plafond pour éclairage. La pièce ne compte aucune fenêtre et la seule porte ne contient pas le moindre interstice. L’un des deux hommes, qui n’est autre que Paul Spencer regarde attentivement l’autre homme qui lui est Adam Spencer.
Adam semble plongé dans un profond sommeil et Paul semble encore sous les effets de narcotiques.

Une voix s’élève alors dans la pièce alors qu’aucune source n’est visible :

« N’oubliez pas notre arrangement Paul. »

Paul cligne deux fois des yeux l’air un peu perdu et répond à la voix par un vague oui. Son père montre à son tour des signes de réveil. Après quelques secondes il ouvre les yeux à son tour et tente de se souvenir de l’endroit où il se trouve avant de fixer du regard son fils.

« Papa ? » tenta Paul afin de concentrer l’attention de son père. Adam semblait toujours aussi perdu mais répondit après une légère hésitation :

« Paul ? Mais tu es mort. C’est impossible
- Non papa je ne le suis pas. J’ai du me faire passer pour mort pour mon travail.
- Ton travail ? Et ta famille alors ? Dix ans que l’on a mis en Terre un cercueil vide c’est ça ?
- J’en suis désolé mais je le devais. Après la mésaventure de la Creston Bank je ne pouvais plus travailler. J’ai dû me faire passer pour mort pour que la police arrête le balayage de ma puce GPS.
- Alors tu n’es pas revenu dans le droit chemin ?
- J’en suis sorti à l’âge de 5 ans et demi, je ne pouvais pas y revenir en claquant des doigts. »

Adam tenta alors de se lever puis il se rendit compte qu’il était solidement attaché. Il se débâtit alors pour se détacher mais en vain.

« Pourquoi ? J’AI TOUJOURS COOPERER AVEC VOUS !
- Calme toi papa, ce n’est plus la faucheuse qui te retient.
- Vraiment ?
- Oui, on est attaché pour éviter de se blesser.
- Se blesser ?
- Ils avaient peur que je te tue ou l’inverse.
- Pourquoi ça ?
- Tous ceux qui sont passés par la faucheuse sont soit fous, soit morts.
- Moi je ne le suis pas.
- Eux ne le pensent pas.
- Qui ça "eux" ?
- La police, la gendarmerie, le GIGN, l’armée. Je n’en sais rien. Mais ils veulent nous mettre en isolement et retrouver ceux qui sont menacés par la faucheuse avant qu’elle ne les trouve.
- Mais alors pourquoi es-tu là ?
- Nous somme les derniers de notre famille, ils ont tous été pris par la faucheuse. Sauf Amanda.
- Amanda ? Ils la veulent, ils disent que c’est la clé.
- Justement il faut la protéger. Tu sais où on peut la trouver ?
- Chez elle ?
- Elle n’y est pas, mais une de leurs sources chez la faucheuse nous dit qu’elle ignore elle aussi où elle est. »

Adam sembla hésiter quelques secondes.

« Elle n’est pas allée chez un de ses proches ?
- Non tous ses amis ont été interrogés.
- Alors elle doit être chez Mike.
- Mike ?
- Oui l’oncle Mike en Suisse. Tu ne te souviens pas ? Tu y as pourtant passé de nombreuses vacances.
- Il est encore vivant ?
- Non il est mort il y a 2 ans. Mais sa maison n’a pas suivi dans l’héritage, elle n’est à personne pour l’instant. »

Ce fut au tour de Paul d’hésiter. Puis d’une voix forte il dit :

« C’est bon vous avez votre info. Relâchez nous comme promis maintenant.
- Non, dit la voix venant de nulle part.
- Qui est ce ? demanda Adam.
- Je n’en sais rien. Il m’a dit que si je ne lui fournissais pas l’endroit où se cachait Amanda il nous aurait laissé nous dessécher ici.
- Sombre idiot. Tu ne sais pas ce qu’Amanda est pour eux. Tu nous as condamné tous les trois. Et surement d’autres par la même occasion ! »

Soudain la porte s’ouvrit et Patrice entra dans la pièce.

« VOUS ! s’exclama avec force Adam
- Allons Adam soyez raisonnable, vous savez que nous avons besoin de votre fille. Nous pourrions faire tellement pour l’humanité.
- L’humanité n’en a pas besoin.
- Si Adam l’humanité en a besoin et plus que vous ne le pensez »

Patrice fit alors un rapide signe de la main puis sortit de la pièce. Un gaz commença alors à sortir par de minuscules trous présents dans les murs. Paul et Adam suffoquèrent pour rapidement devenir inconscients.

Webmaster & Designer : Kerwyn Raczaron | Graphiste : Wink Santoni

Equipe de correction : Steamboat Willie, Tachiyomi, Sophie, Nono

Hébergeur : Mavenhosting

Copyright "THD", tous droits réservés

Creative Commons License

THD - La Bibliothèque est mis à disposition selon les termes d'une licence Creative Commons.